Innovation 15/01/2018

Participer à l’économie de partage, une démarche désormais assurée par AG Insurance

L’économie de partage est en pleine croissance, également en Belgique. Le nombre de plateformes de partage augmente régulièrement, l’offre de services est de plus en plus variée et le chiffre d’affaires de ce secteur devrait croître de manière exponentielle dans les années à venir1. En même temps, les risques de sinistre ou de responsabilité augmentent également, aussi bien pour celui qui propose ses services que pour celui qui en fait usage. Des risques qui peuvent constituer un frein à ce type d’économie… Consciente du besoin qu’ont ses clients d’être bien protégés, AG Insurance a étendu sa gamme de produits et a intégré automatiquement dans ses produits de base les activités exercées dans le cadre de l’économie de partage.



L’économie collaborative, un succès aux diverses implications


Prêter ses outils de jardinage via la plateforme X, mettre sa voiture sur une plateforme de partage Y ou profiter d’une chambre chez l’habitant sur la route des vacances via la plateforme Z… l’économie collaborative ou dite « de partage » se développe considérablement depuis quelques années, pour devenir un véritable phénomène auquel la société dans son ensemble doit s’adapter, aussi bien sur le plan juridique et fiscal que sur celui de règlement de travail. Il y a donc encore beaucoup d’incertitudes pour ceux qui participent à cette économie dont une des principales est la question de la responsabilité ou du support des coûts en cas de sinistre.


Garanties étendues pour les assurances Habitation et Familiale


 Edwin Klaps, Administrateur – Directeur

« AG Insurance s’intéresse de près à cette problématique depuis un certain temps. Nous nous sommes mis à la place des clients qui participaient à cette nouvelle manière de consommer et de partager et nous avons regardé si nos contrats d’assurances étaient en ligne avec ces évolutions. Après analyse, on a constaté que de nombreux risques étaient déjà couverts dans les assurances classiques Habitation et Familiale. Et pour les risques qui demeuraient, on a adapté nos produits. L’objectif pour nous est que nos clients soient assurés d’avoir AG à leurs côtés s’ils participent à l’économie de partage. »


Avec la Top Habitation, les clients qui mettent en location une chambre, via Airbnb par exemple, sont donc assurés pour les sinistres occasionnés à l’habitation ou aux meubles assurés. 

Concernant l’offre et la demande de services, le gouvernement met régulièrement à jour une liste de plateformes de partage agréées2. Toute personne qui propose ses services via l’une de ces plateformes reconnues et ne dépasse pas la limite de revenus fixée par le gouvernement, sera assurée par sa Top Familiale, exactement comme il le serait dans sa vie privée.


Unique sur le marché belge : une couverture omnium pour les voitures partagées

Plus spécifiquement pour le partage de voitures, AG Insurance a développé le Pack CarSharing. Il répond à un besoin évident, pour toute personne qui loue ou met en location une voiture via une plateforme de partage, d’assurer cette voiture en omnium. Les assurances omnium classiques ne couvrent en effet pas les dégâts survenus pendant la période de location de la voiture ou lors d’un transport rémunéré. Avec le Pack CarSharing, le propriétaire peut étendre l’assurance omnium de son véhicule lors de la période de mise en partage et pour une prime supplémentaire limitée.

Et s’il n’a pas d’assurance omnium, il pourra souscrire une couverture Omnium temporaire uniquement pour cette période, ce qui est unique sur le marché belge.


Une question de confiance, également en assurance

 Edwin Klaps, Administrateur – Directeur

« La particularité de notre offre ‘économie de partage’ est que le client est assuré, quelle que soit la plateforme (reconnue) qu’il utilise. En cas de sinistre, le client traite directement avec sa propre compagnie d’assurance, soutenu par son intermédiaire, ce qui est plus confortable et rassurant pour lui.»


En effet, l’économie de partage repose sur l’échange et le partage d’espaces, de biens ou de services. Elle est avant tout basée sur une relation de confiance. « L’économie de partage ne peut fonctionner que si les utilisateurs (autant ceux qui proposent des objets ou des services que ceux qui les utilisent) ont confiance dans le système et dans les autres utilisateurs et savent qu’ils peuvent y participer sans aucun risque personnel. Dans ce cadre, la protection qu’on leur offre via l’assurance peut faire tomber des barrières », précise Edwin Klaps.

L’innovation et le développement continu de solutions adaptées aux nouveaux besoins des clients sont dans l’ADN d’AG Insurance, comme d’autres initiatives récentes l’ont montré (OmniNature&Glass, Pack OmniMobility, Pack CarRenting…).

« La société évolue, les attentes des clients aussi. Et on souhaite être au plus proche de ses évolutions, être supporter de la vie de nos clients pour qu’ils puissent vivre pleinement. En offrant une protection optimale et personnalisée, AG Insurance soutient le développement et la durabilité de l’économie de partage. »


1 https://press.pwc.com/News-releases/europe-s-five-key-sharing-economy-sectors-could-deliver--570-billion-by-2025/s/45858e92-e1a7-4466-a011-a7f6b9bb488f

2 Le SPF Finances publie depuis 2017 une liste de plateformes agréées

Visuels