Innovation 19/09/2017

Assistance : une meilleure protection pour les étudiants à l’étranger 

Alors même que les cours reprennent en ce moment dans nos universités et hautes écoles, de nombreux étudiants se préparent à partir à l’étranger, dans les prochains jours ou les prochains mois, grâce au programme Erasmus. Un séjour long dans un autre pays qui ne se prépare pas à la légère, notamment sur le plan des assurances. 



Des milliers de jeunes Belges partent chaque année à l'étranger


Depuis sa création en 1987, le programme Erasmus a déjà permis à plus de 3 millions d’étudiants européens de partir étudier à l’étranger. Parmi ceux-ci, plusieurs milliers de jeunes belges bénéficient chaque année de ce programme. Sans compter les jeunes qui, à la sortie de leur année de rhétorique, prennent une année sabbatique pour apprendre une langue à l’autre bout du monde. 



Des interventions limitées 


Un séjour à l’étranger, peu importe sa durée ou son objectif, peut rapidement tourner au cauchemar. Surtout quand il s’agit d’accident ou de maladie. Un étudiant parti en Europe1 avec le programme Erasmus+  pourra bénéficier de l’intervention de la mutuelle pour le remboursement des frais médicaux urgents, avec sa carte Européenne d’assurance maladie.



Jan Peeters,
responsable Développement des produits Assistance chez AG Insurance

« Mais ces interventions restent limitées. En effet, les frais de rapatriement ou d’hospitalisation ne sont pas remboursés. Et hors de cette zone – c’est-à-dire notamment aux Etats-Unis – aucune intervention n’est prévue par la mutuelle ».


L’assurance hospitalisation peut intervenir, encore faut-il qu’elle couvre bien l’étudiant pour la durée totale de son séjour. Quant à l’assurance souscrite par l’université ou l’école, elle couvre les accidents dans le cadre des activités universitaires et sur le chemin vers ces activités. Les activités extra-universitaires ne sont généralement pas assurées. De plus, il ne s’agit pas d’une assurance assistance, mais d’une assurance accidents collective (qui ne prévoit que des montants forfaitaires et limités en cas d’invalidité, décès ou pour les frais medicaux).



Une assurance spécifique pour les étudiants à l’étranger


Pour faire face à ces nouveaux besoins, AG Insurance a développé son produit d’assistance à l’étranger en ciblant les attentes spécifiques des étudiants qui partent plusieurs mois.


« De manière standardisée, l’assurance Top Assistance couvre le client à l’étranger pour maximum 90 jours consécutifs. Or, un séjour Erasmus dure en moyenne 5 à 6 mois. C’est pourquoi notre garantie assistance à l’étranger pour les étudiants les couvre jusqu’à 364 jours. Pour AG Insurance, c’est vraiment une réponse nécessaire à la mobilité croissante au sein des familles, plus particulièrement chez les jeunes » explique Jan Peeters. 


Les frais médicaux de l’étudiant sont couverts de manière illimitée (même aux Etats-Unis !), mais le produit est aussi assorti d’autres garanties, comme le rapatriement, l’envoi d’un médecin sur place ou l’indemnisation des frais de voyage et d’hôtel d’un proche venu au chevet de l’étudiant hospitalisé … De même, en cas de décès d’un proche en Belgique, le trajet aller-retour de l’étudiant est pris en charge.


L’assurance Assistance étudiant à l’étranger couvre l’étudiant (de 17 à 26 ans au moment de la souscription) pendant son séjour à l’étranger dans le cadre de ses études, d’un stage ou d’un doctorat (max. 364 jours) pour une prime unique de 290 EUR.


Plus d’infos sur l’Assurance Assistance Etudiant à l’Etranger et sur les précautions à prendre en matière d’assurance quand on part étudier à l’étranger.

_____________

1 Ou en Islande, Norvège, Suisse ou Australie.

Visuels
  • GettyImages-479844988-jpg