Corporate 22/06/2019

AG Insurance fait découvrir à ses clients une technique de débosselage unique

Pas moins de 3.000 voitures se présenteront tout au long de ce week-end dans les allées du Brussels Kart Expo de Grand-Bigard. Leur point commun ? Leurs propriétaires ont tous eu la malchance de subir une averse de grêle ou une projection de gravillons, ou encore de croiser le chemin d’un caddie sur le parking du supermarché… Le résultat ? Des petites bosses sur la carrosserie de leur véhicule. Pas bien grave, mais embêtant et coûteux à faire réparer. En proposant à ses clients de venir faire réparer ce week-end gratuitement 3 bosses sur leur voiture, AG Insurance entend promouvoir une technique de débosselage rapide, écologique et économique.
 

 « Petites bosses » : plusieurs causes possibles, dont la grêle


Dès qu’elle sort du garage, une voiture est immanquablement exposée aux dommages. Pas seulement aux accidents, mais aux petits dégâts bien embêtants, comme les bosses ou les renfoncements. Et la tendance à rencontrer ce type de dommages sur les véhicules n’est pas près de ralentir…

Edwin Klaps, Managing Director chez AG Insurance :
« En effet, tout porte à croire, selon les études météorologiques, que les orages accompagnés de (gros) grêlons sont des phénomènes climatiques en tendance croissante. Quand on sait qu’il y a des chutes de grêle dans au moins 1 orage sur 3, qu’on recense en moyenne par an 5 à 6 orages de grêle avec des grêlons d’au moins 2 cm de diamètre*  - c’est-à-dire la dimension suffisante pour faire des dégâts à la carrosserie – on peut se douter que ce type de dommages risque de s’accentuer dans le futur. Nous sommes à la mi-juin, et nous avons déjà enregistré quasiment autant de sinistres auto dus aux tempêtes et la grêle que sur toute l’année 2018. »


Faire réparer ou pas, l’éternelle question


« Souvent, on constate que les clients hésitent à faire réparer leurs dommages, surtout quand il s’agit de quelques petits renfoncements, parce que la réparation serait trop coûteuse ou trop longue. C’est dommage, parce que la voiture peut alors perdre de sa valeur » explique Edwin Klaps. « Or il existe des techniques de réparation très efficaces et moins coûteuses, comme la technique de Paintless Dent Repair (PDR). Elle permet au véhicule d’être réparé rapidement, tout en gardant son assemblage originel ». 

 

Maîtriser les coûts


Quand on sait que la compagnie traite pas moins de 200.000 sinistres auto par an pour un coût global de 360 millions EUR, on peut imaginer à quel point la généralisation de ce type de technique est importante. « En effet, si on peut promouvoir et recourir à une technique de réparation de la carrosserie qui immobilise le véhicule moins longtemps, est tout aussi efficace et ne nécessite aucun démontage, cela nous permet aussi de maîtriser nos coûts, ce qui n’est pas négligeable », ajoute Edwin Klaps. Et en employant moins de produits nocifs comme la peinture, en n’émettant aucun gaz à effet de serre pour effectuer la réparation, cette technique est aussi plus écologique, ce qui est particulièrement important en ces temps où particuliers comme entreprises cherchent à réduire leur empreinte.

 

Pour la 2e année consécutive en Belgique : les AG Car Repair Days pour mieux faire connaître la technique PDR


Ce week-end, AG Insurance investit le Brussels Kart Expo de Grand-Bigard pour la deuxième année consécutive en Belgique afin de faire découvrir à ses clients la technique PDR sur leur propre voiture. Le défi est de taille, puisque vu l’engouement, la compagnie a augmenté la capacité de l’événement, passant de 2.200 voitures l’an dernier à 3.000 cette année.
« En moins de deux semaines, les 3.000 places étaient sold out ! », explique Edwin Klaps. « Durant 3 jours, ces 3.000 voitures passeront entre les mains d’une cinquantaine de réparateurs formés et spécialisés dans la technique PDR. Nous proposons de réparer sur chaque voiture jusqu’à 3 bosses de la taille maximum d’une pièce de 2€. Comme la réparation dure maximum 30 minutes, chaque conducteur aura tout le loisir d’observer la technique… et de voir disparaître les bosses ! », ajoute-t-il. 
 

Sensibiliser un maximum de gens aux avantages de la technique PDR…


À travers cet événement, la compagnie entend promouvoir et sensibiliser un maximum de gens à la technique de débosselage PDR. « En tant qu’assureur, nous sommes persuadés que nous avons un rôle à jouer dans la promotion de cette technique, car nous sommes en première ligne en cas d’accident. Si la technique PDR est connue de tous, demandée par les clients et privilégiée par les réparateurs, ce sera tout bénéfice pour tous : les clients bien sûr, mais aussi les garagistes, les assureurs, les intermédiaires en assurance et surtout, l’environnement ! », explique Edwin Klaps.
 

… tout en étant bien plus qu’un assureur pour ses clients 


« Notre premier rôle est d’être présent aux côtés de nos clients en cas de sinistre » conclut Edwin Klaps, Managing Director.
« Or, qui dit sinistre, dit moment émotionnellement difficile ou compliqué. Personne n’aime retrouver sa cave inondée ou sa voiture emboutie. Avec les AG Car Repair Days, on souhaite montrer à nos clients qu’on est aussi à leurs côtés même quand ils n’ont pas de sinistre. C’est ça, être ‘supporter de votre vie’ : garantir à nos clients une réelle tranquillité d’esprit, même dans les petits tracas quotidiens, comme quelques bosses souvent dues à la malchance. »

_________
* Source : IRM
Visuels
  • AG21062018CLAU16332LQ-jpg